Conférence des Hautes Vallées

Vue_aérienne_de_Montgenèvre

MONTGENÈVRE. La Conférence des Hautes Vallées s’est réunie le 26 novembre à Montgenèvre. Cette entité stratégicopolitique constituée d’élus et de techniciens français et italiens a connu de multiples formes influencées par les réformes territoriales, qui façonnent à tour de rôle les deux territoires. Monsieur Guy Hermitte, Président par intérim de la CCB et Président de la Conférence des Hautes Vallées a souhaité traduire cette union en observant une minute de silence en hommage aux victimes des attentats tandis que les messages de soutien du versant italien n’avaient cessé d’affluer durant la semaine qui avait précédée.  Son discours soulignait non seulement le sentiment de proximité mais également le sentiment que cette tragédie touchait l’Europe entière. “Il est donc nécessaire, aujourd’hui plus que jamais de travailler à des actions communes qui nous rapprochent”. Le précédent Plan Intégré Transfrontalier conduit par la CCB a permis de faire de faire retomber sur le territoire 6 millions d’euros. C’est dans le prolongement de cette dynamique engagée que la Conférence des Hautes Vallées trouve sa légitimité. Elle est le point de convergence virtuel, le lieu de rencontre des synergies politiques et la « place de marché » des projets de demain. Le renversement de perspective territoriale avec l’émergence d’une échelle communautaire nouvelle met encore une fois les espaces frontaliers en première ligne. Les travaux démarrent dès à présent, la priorité étant donnée à la refonte des statuts liée aux réformes territoriales mais également à la définition d’une stratégie territoriale commune permettant de renouveler une candidature au titre des projets Interreg auprès de l’Europe en 2016.