La restauration scolaire de Briançon finaliste des Victoires Nationales des Cantines Rebelles

cantine

Briançon – Jeudi 10 novembre 2016, à l’Hôtel de Ville de Paris, Fanny Bovetto, adjointe au maire de Briançon déléguée à l’Education et Nathalie Allamanno, responsable de la restauration scolaire, ont atteint les finales des Victoires des Cantines Rebelles dans la catégorie « L’alternative au menu ». Cantines Rebelles ? La 1ère édition des Victoires des Cantines Rebelles a mis en avant les collectivités locales portant un projet de restauration bio, locale, saine et juste. À l’heure où les cantines affichent un taux moyen de 3,2 % de bio dans les assiettes, certains ont fait le choix de miser sur des solutions alternatives qui, demain, feront école sur de nouveaux territoires. C’est le cas de la restauration scolaire de Briançon, qui met au menu 30 % de bio dont 33,5 % de local. Parrainée, entre autres, par le coréalisateur du film « Demain » Cyril Dion, la présentatrice Julie Andrieu ou le chef cuisinier Thierry Marx, la cérémonie des Victoires des Cantines Rebelles était organisée par l’association nationale « Un Plus Bio ». Sa mission : fédérer les collectivités locales engagées dans une restauration bio favorisant les circuits courts. Elle forme aujourd’hui le premier réseau national des cantines bio. Un réseau que la Ville de Briançon a rejoint en avril 2016 dans le prolongement de son adhésion au Programme National Nutrition Santé. Nominée dans la catégorie « L’alternative au menu », la Ville de Briançon a terminé dans le peloton de tête. Le jury a salué la mise en place d’un repas sans produits carnés une fois par semaine. L’occasion de mettre en avant les protéines végétales grâce aux associations légumineuses/céréales. Chili végétarien et riz, couscous végétal aux pois chiches…autant de recettes qui font le régal des petits gastronomes. Une dynamique fructueuse. « C’est une belle reconnaissance des améliorations apportées aux assiettes des écoliers depuis 2011, se réjouit Fanny Bovetto. Toute l’équipe de la cuisine centrale, que je félicite, a mis les bouchées doubles pour mitonner des repas de qualité. Au menu : du fait maison, à base de produits frais et locaux, labellisés bio ou fermiers ! » Cette distinction intervient cinq mois après l’obtention du label bio Ecocert décernée à la restauration scolaire de Briançon. Une première dans le département. « En amont de la cérémonie, nous avons participé à une table ronde très instructive, indique Nathalie Allamanno. On y a rencontré des collectifs de parents qui font des pieds et des mains pour faire bouger les cantines de leurs enfants et y introduire du bio*. C’est tout l’inverse à Briançon. Les parents n’ont pas eu à se mobiliser. C’était du tout cuit ! » Au-delà de la mise en lumière médiatique, l’adhésion au réseau « Un Plus Bio » a enclenché une dynamique stimulante, comme l’explique Fanny Bovetto : « Ca nous permet de bénéficier de formation à destination des cuisiniers et des personnels de cantine. Mais plus important encore, ça nous offre l’occasion de tisser des liens avec d’autres collectivités, d’échanger sur nos expériences et de puiser des idées novatrices. » L’excellence au menu. Voilà qui promet encore de joyeuses tablées de petits gourmands dans les cantines de Briançon, dont la fréquentation a augmenté de 40 % en 3 ans sans hausse tarifaire. Car pour la municipalité de Briançon, la santé et le bien manger, ça commence dès le plus jeune âge !